Mon travail puise dans mon expérience subjective de déplacement entre mes origines sud-coréennes et ma vie en France. Je m’intéresse aux questions autour de la migration, de l’immigration, ainsi que celles du territoire et de la maison.

 

Ma pratique est puridisciplinaire et mes travaux cherchent à retranscrire plastiquement une réalité hybride et composite, réconciliation fragile entre l’attachement à une culture d’origine idéalisée par la distance et le manque, et sa reterritorialisation dans le pays d’accueil qui se traduit par le statut d’étranger.

 

Dans ma démarche, le point de départ est un objet de la culture ou du folklore coréen, ou alors issu de représentations françaises de la culture coréenne – souvent confondue avec les clichés sur la communauté asiatique en France dont je partage les traits physiques. Par un travail d’agencement (accumulation, empilement ou juxtaposition), je crée des associations métaphoriques de la manière dont je vis mes racines coréennes en France, dans un entre-deux permanent.

Formation artistique

École des Beaux-Arts de Versailles

Expositions collectives

2020

Nuit de la Création 2020, Galerie de l'École des Beaux-Arts de Versailles

Il faut être voyant, se faire voyant, Galerie de l'École des Beaux-Arts de Versailles